La Tribune du Maire

Faisons un point - 8 juillet 2021

Chères Linéennes, chers Linéens,

Ces derniers jours sont colportées en ville des informations fausses qui nuisent à la cohésion de la cité.

Volontairement lancées afin de nuire à l’action du maire ou basées sur des informations tronquées, ces rumeurs sont malheureusement utilisées par certains à des fins partisanes ou encore personnelles.

« Le maire ne se préoccuperait pas des commerçants de la ville »

Par mon action depuis ma prise de fonction, je ne cesse de défendre les intérêts des commerçants et du tissu économique de la ville en les accompagnant pendant les périodes de crise comme celle du COVID (injection de près de 500 000€ dans l’économie local par la mise en place de bons d’achats proposés tour à tour par la municipalité puis par la communauté d’agglomération, suppression de taxes, fourniture de matériel sanitaire…), au quotidien (ouverture de terrasse, préférence et incitation au « consommer local », mise en place de solution de communication pour plus de visibilité…) et en les défendant auprès de toutes les institutions du territoire. Je suis aussi, quand l’agenda me le permet, disponible pour tout entretien sollicité en mairie.

Au-delà de ces actions, le programme de revitalisation de la ville engagé par le biais du label Petites Villes de Demain, me permet aussi d’agir plus globalement pour le commerce et l’économie. En effet, ce label permet d’aider les commerçants, directement ou par l’intermédiaire d’une manager de commerce, afin de donner des réponses aux différentes doléances formulées. Ce label permet aussi de redynamiser l’économie en préservant des cellules commerciales en ville, interdisant aux investisseurs de faire de la ville une cité dortoir. L’arrivée de nouveaux acteurs économiques et de commerces en ville ne peut qu’engendrer un dynamisme nouveau et l’effort porté sur la réhabilitation de l’habitat permet, lui, d’accroître le nombre de clients potentiels. On peut déjà constater que notre action concernant l’habitat porte ses fruits puisque le marché de l’immobilier est aujourd’hui très tendu (peu, voire plus de biens à vendre).

« Le maire veut ouvrir une boulangerie supplémentaire en favorisant des personnes de sa famille »

Cette rumeur est propagée par notre principal parti d’opposition, par basse politique, et ne se base sur aucun fait réel. La municipalité, dans un souci de préservation des cellules commerciales en centre-ville, a effectivement fait l’acquisition d’un bien place de la République. Cette cellule commerciale maintenant préservée sera proposée à qui souhaitera établir une activité en centre-ville quelle qu’elle soit. D’autres cellules commerciales du centre-ville seront aussi potentiellement acquises par la municipalité pour préserver le tissu économique et densifier l’activité et l’émulation commerciales dans ce secteur. Ce dynamisme profitera à tous les acteurs du cœur de ville car les clients des uns pourront être ceux des autres. Le choix des activités ne sera pas le fait du maire mais plutôt celui de l’offre et de la demande. Aucune boulangerie supplémentaire n’est à ce jour en passe de s’ouvrir sur le territoire, bien que l’offre des dernières boulangeries présentes en ville (sur six existantes il y a encore quelques années) ne satisfasse plus les attentes de la clientèle locale (fermeture des boulangeries non concertée, délai des commandes trop longs, horaires de disposition de pain trop réduits, qualité de l’accueil étant les principaux griefs formulés par les habitués). Enfin, prétendre que je puisse faire du clientélisme pourrait s’apparenter à de la diffamation.

« Le maire a dépensé une fortune pour la création d’un centre éducatif renforcé »

C’est encore une affabulation. Le conseil municipal a été informé par l’AMSEAA de sa volonté de créer un centre éducatif renforcé sur le territoire de Ligny. Cette création est prise en charge à 100% par l’AMSEAA et permettra la création de 13 emplois. Aucun financement de la municipalité n’a été demandé pour la mise en place de ce centre. La municipalité n’a donc effectué aucune dépense dans cette opération. (cf. compte rendu du conseil municipal du 21 mai 2021).

« Le maire veut construire un stade en zone inondable et c’est par la presse qu’on apprend la nouvelle »

Le projet du stade est discuté depuis plusieurs année maintenant. Plusieurs articles ont été publiés sur ce projet et le dernier en date stipule que ce projet peut enfin prendre forme avec la prise de décision d’EvoBus de réaliser son extension. Le cabinet Assyst a donc étudié la faisabilité du projet, prenant en compte les spécificités du terrain, et a établi que 2 terrains plus une tribune et un club house peuvent effectivement être construits sur le terrain disponible. Ce stade viendra en remplacement de l’ancien, sur lequel EvoBus va réaliser son extension. De plus, il permettra à l’ECO de bénéficier de structure conforme au niveau de compétition auquel il concourt. Ce projet, soumis à qui de droit, a reçu le soutien de la DDT, de la région et de l’État. La municipalité ne s’est donc pas engagée dans un schéma hasardeux et irréfléchi. Enfin, ce projet permettra d’accroître le rayonnement de la ville sur tout le territoire meusien et favorisera les échanges entre populations, la notoriété de la ville et donc l’attractivité économique, immobilière et commerciale.

 « À propos du sens unique, le maire nous concerte, et puis plus rien »

Depuis la présentation du projet de revitalisation du cœur de ville faite devant tous les élus et les débats en commissions, les commerçants ont été sollicités afin qu’ils participent activement à l’élaboration du projet de redéfinition de la rue Leroux. Preuve que la municipalité considère ses acteurs économiques (commerçants ou autres), tous les acteurs étaient invités à cette réunion. Au final, peu ont souhaité participer. Pourtant, les remarques faites par les participants ont bien été prises en compte et le projet, depuis lors, est réétudié par le cabinet Praxys, qui a pour but d’intégrer ces dernières réflexions afin de satisfaire le plus grand nombre. Comme annoncé, une restitution sera présentée dès réception (au plus tôt à la rentrée). L’impatience des participants au projet est compréhensible, la municipalité attend le retour du cabinet d’étude afin de communiquer sur des axes tangibles plutôt que sur des spéculations.

À des fins partisanes ou personnelles, certains entretiennent des rumeurs fallacieuses basées sur des inepties. Ces dernières sont entretenues afin de dresser les Linéens les uns contre les autres, ce qui est désolant. Cette mise au point était donc nécessaire et les réponses apportées ici vous permettront de mieux appréhender les démarches de certains, qui sont nuisibles à tous.

Jean-Michel GUYOT, maire de Ligny-en-Barrois

COVID 19 : Pourquoi, malgré la volonté du Maire, il n’y a pas (encore) de centre de vaccination sur Ligny-en-Barrois.

Rappel et précision sur les modalités de mise en place des centres de vaccination :

L’implantation des centres de vaccination est décidée par les Préfets en concertation avec l’agence régionale de la santé. Les maires n’ont pas été concertés par les services de l’Etat pour ces décisions.

Les mairies ont été concertées par les services de la préfecture pour le recensement des personnes âgées et vulnérables dans leur collectivité. Ce travail, plus ou moins important selon la taille des collectivités, a été réalisé par les services sous le contrôle du maire.

Image

Le 23 janvier 2021, j’ai adressé un courrier à M. le Préfet de notre arrondissement, confirmant l’engagement et la volonté du conseil municipal de soutenir cette campagne de vaccination. J’ai proposé la mise à disposition de la salle des Annonciades avec un soutien logistique.

En date du 24 janvier 2021, M. le Préfet me répondait qu’il n’était pas prévu de centre de vaccination sur Ligny-en-Barrois du fait des difficultés d’approvisionnement en vaccin. Et qu’il était préférable de faciliter la venue des administrés dans les centres déjà créés.

Effectivement, il y a bien eu des vaccinations sur Tronville-en-Barrois. Le maire de Tronville a été sollicité par les professionnels de santé pour le prêt d’une salle afin qu’ils puissent réaliser les vaccinations. J’ai également été abordé par les professionnels de santé de Ligny-en-Barrois pour éventuellement mettre une salle à leur disposition. Je reste en attente de confirmation de leur besoin.

J’ai également appris par hasard que le centre des pompiers ou l’amicale des pompiers de Ligny-en-Barrois aurait réalisé des vaccinations. Je n’en ai pas été officiellement informé par le SDIS.

Tous les quinze jours, en séance de bureau communautaire, un point est fait avec Mme la Présidente et les services communautaires sur l’évolution de la COVID 19 sur le territoire de la communauté d’agglomération Meuse Grand Sud. Nous constatons que les difficultés annoncées par les médias sont bien réelles. Nous mettons en œuvre tous les soutiens nécessaires en fonction des situations de crise constatées dans les EHPAD, les crèches, les établissements scolaires, les collectivités et pour les personnes vulnérables.

Je peux vous assurer que mes actions et mon engagement dans ce domaine sont quasi quotidiennes dans les limites qui nous sont imposées par les services de l’Etat.

Je suis entièrement disponible et en priorité sur ce sujet de préoccupation particulièrement anxiogène dans la crise sanitaire actuelle.

Cette crise sanitaire impacte la bonne réalisation de nombreux projets communaux que nous avons engagé, j’espère que nous pourrons très prochainement en débattre ensemble.

Portez-vous bien,

Prenez soin de vous,

Respectez les gestes barrières, nous constatons encore beaucoup trop de relâchement dans ce domaine.

Jean-Michel GUYOT, maire de Ligny-en-Barrois

25 Janvier 2021
Campagne de vaccination: l'AMF demande une gestion transparente et des directives nationales claires.

Réunie ce jour en Comité directeur, l’AMF a rappelé l’engagement et la disponibilité des maires pour accompagner l’Etat dans la mise en œuvre de la stratégie de vaccination, en lien avec les professionnels de santé avec lesquels ils nouent des partenariats très opérationnels et efficaces, que ce soit pour organiser des centres de vaccination ou déployer des solutions pour favoriser la vaccination des plus fragiles.

Image

Afin de garantir la réussite de la vaccination, renforcer le climat de confiance et éviter l’incompréhension des citoyens, l’AMF appelle à une plus grande transparence de la part de l’Etat sur la stratégie de vaccination et demande une information aux maires en temps réel sur les stocks et les calendriers d’approvisionnement des vaccins disponibles dans les centres de vaccination.

De cela, dépendent, en effet, le calibrage des centres de vaccination, la gestion des prises de rendez-vous et des files d’attente, l’organisation de transports adaptés pour les personnes fragiles, ou encore le déploiement de centres mobiles et d’équipes mobiles de vaccination.

L’AMF insiste aussi sur l’importance de la clarification des directives nationales afin de mieux coordonner les actions entre les ARS et les préfets et préciser les attentes quant au rôle des maires.

Ainsi, les élus demandent le respect d’un maillage équilibré des centres de vaccination, notamment dans les zones rurales parfois sous-dotées, l’accès de tous aux centres de vaccination, et le développement de solutions de vaccination à domicile pour les personnes de plus de 75 ans.

L’AMF demande que cette question de l’accès aux centres de vaccination ne soit en aucun cas un frein à la vaccination et que les moyens mis à disposition par les communes, notamment en terme de transport, soient compensés financièrement par l’Etat.

D’une manière générale, l’implication des communes en matière d’organisation des centres de vaccination ne doit pas obérer leur budget et doit faire l’objet d’une compensation intégrale par l’Etat.

Image

15 Janvier 2021
Vœux 2021 aux Linéennes, Linéens et aux forces vives

Compte tenu de la situation sanitaire, la cérémonie traditionnelle pour célébrer la nouvelle année aux acteurs institutionnels, aux forces vives, au corps enseignant, au clergé, aux associations diverses, aux services municipaux et à vous tous Linéennes et Linéens et acteurs principaux de l’animation de notre ville ne peut se dérouler comme à l’accoutumée.

Vous ayant déjà, mon équipe et moi, fait part de nos vœux les meilleurs au travers de la carte de vœux glissée dans les boîtes aux lettres à l’occasion de la distribution de notre premier bulletin municipal, je souhaite maintenant m’adresser à vous, tourné vers notre avenir.

L’année 2020 aura été particulièrement difficile et marquée, entre autre, par la crise sanitaire de la COVID19. J’ai évidemment conscience des difficultés, parfois majeures, qu’a engendré cette situation dans votre vie quotidienne et des conséquences économiques et sociales de cette crise.

C’est pourquoi vous devez être assuré(e) qu’avec toute l’équipe municipale qui m’entoure et avec notre service public, nous sommes à vos côtés pour avancer vers un meilleur avenir.

L’année 2021 s’ouvre sur de nouveaux défis. Nous saurons les relever une nouvelle fois. Notre histoire commune s’est nourrie de crises surmontées et de mutations abouties. Elle est aussi faite de belles victoires et de grandes réussites.

En 2021 nous continuerons nos projets et garderons notre dynamisme dans l’action économique et dans la transformation de notre cité. Nous maintiendrons notre volonté à trouver des solutions locales pour préserver et créer de nouveaux emplois et recréer un cadre de vie adapté à vos attentes.

En 2021 c’est ensemble qu’il nous appartient d’inventer un monde plus soucieux des femmes, des hommes et de notre planète. Un monde qui sache aussi protéger l’identité, l’originalité et la magie de notre ville.

Perpétuons les valeurs de solidarité, de fraternité, d’amitié qui ont soudé notre cité face à la crise. Continuons de veiller sur nos aînés, sur les personnes les plus vulnérables. Continuons de soutenir nos services publics et toutes les forces vives placés en première ligne. Restons forts, vigilants et unis.

J’ai confiance dans les forces vives de notre ville et notre territoire,

Confiance dans l’action publique et dans les femmes et les hommes qui la font vivre en proximité, Confiance, enfin, dans les citoyennes et les citoyens qui s’expriment, agissent et innovent eux aussi au quotidien pour le bien commun.

Tous mes vœux les plus sincères pour cette nouvelle année 2021 !

Jean-Michel GUYOT, maire de Ligny-en-Barrois